Voyager en Europe de manière responsable

Pour préserver l’environnement au maximum, pas de quartier : il faut changer nos modes de vie, sur tous les plans. Bien consommer en privilégiant les marques vertes, c’est important. Mais si vous partiez aussi en vacances autrement ? Cette année, dites non aux avions polluants, au tourisme de masse et aux destinations trop lointaines : voici quelques conseils pour voyager de façon éco-responsable à travers l’Europe. En route !

 

Éco-voyage : jouez-la comme Greta

 

À moins de vivre sur Mars, plus personne ne l’ignore : l’empreinte carbone des voyages en avion pèse lourd sur l’environnement… Heureusement, nul besoin de s’envoler pour circuler facilement en Europe. Si comme Greta Thunberg, vous boycottez l’avion, voici les principales options qui s’offrent à vous :

 

  • Le train, tout simplement. En Thalys par exemple, vous n’oublierez jamais votre itinéraire, le nez collé à la vitre : en plus de permettre des voyages discount, le train est le moyen de transport idéal pour profiter des paysages. Et parfois, c’est même le plus rapide : on compte à peine plus de 2 heures entre Paris et Londres grâce à l’Eurostar. Prévoyez sinon environ 7 heures jusqu’à Milan, 4 heures jusqu’à Zurich et 3 h 45 jusqu’à Francfort.
  • Le bus. Convivial, ce mode de transport n’a pas son pareil pour favoriser les rencontres (rappelez-vous vos classes vertes !). C’est aussi la meilleure solution pour faire un voyage à l’étranger pas cher. Il vous faudra juste un peu de patience avant d’arriver à destination (en 4 h 15 si vous allez de Paris à Bruxelles, en 6 h 15 si vous choisissez Amsterdam).
  • La voiture… à condition de bien la remplir. Pour un voyage écologique et économique, rien de tel que le covoiturage. À moins de tenter un périple en stop si vous avez l’âme aventureuse (et une furieuse envie de pratiquer la langue du pays !).

 

Quel que soit votre choix, une fois arrivé, gardez le cap : oubliez les chauffeurs particuliers ou les taxis, vive la marche ou le vélo (le roi des rois à Copenhague et Amsterdam) ! Sans oublier les transports en commun, eux aussi au plus près des modes de vie locaux.

 

Sur place, ne dormez pas sous n’importe quel toit

 

Certaines villes d’Europe, comme Tivoli (Italie), vivent presque uniquement du tourisme. Dans ce contexte, ce serait vraiment dommage de laisser tout votre argent aux grandes chaînes… Pour voyager de façon responsable, soutenez plutôt l’économie locale : réservez dans les petits hôtels ou dans les maisons d’hôtes, en mettant de côté les géants du tourisme. Autre possibilité : opter pour le couchsurfing et loger chez l’habitant. Vous profiterez alors d’une totale immersion : langue, coutumes, parfums préférés… vous saurez tout !

 

Et où que vous dormiez, si vous mangez dehors, restez solidaires :

  • Privilégiez les petits restaurants,
  • Allez sur les marchés pour goûter à des saveurs nouvelles auprès des producteurs,
  • Faites vos courses chez l’épicier du coin avant d’emporter votre pique-nique à Primrose Hill (Londres), au Circo Massimo (Rome) ou au Tiergarten (Berlin).
 

Visites et activités : faites des choix raisonnés !

Voyage responsable montagne en europe

Le tourisme classique est tristement impliqué dans la détérioration de l’environnement : pollution, sur-fréquentation… Alors pour des visites responsables, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus : partez hors saison si le cœur vous en dit (non, il ne fait pas forcément froid et gris !), ou bien visitez des sites confidentiels. Et si vous optez pour un voyage organisé, triez les agences avec soin et préférez les marques vertes, qui vous proposeront des activités écologiques. Dans tous les cas, plutôt que de circuler en 4 x 4 ou en jet-ski, ou encore d’entrer dans les attrape-touriste pour trouver un cadeau-souvenir :

 

  • Allez randonner sur la West Highland Way en Écosse ou le long du Sentier Alpin de Stubai, ou bien suivez la traversée des Ardennes en Belgique. Vous découvrirez des panoramas incroyables. Pensez juste à prévoir une gourde réutilisable et une poubelle pour ramasser les restes du casse-croûte : pas question de laisser de traces dans la flore…
  • Offrez-vous une plongée inoubliable dans les eaux de Malte, de l’île d’Elbe ou de Madère — en prenant bien soin de ne pas toucher les coraux, évidemment. Pour des baignades écolo, privilégiez aussi une crème solaire minérale, inoffensive pour les fonds marins.
  • Si vous cherchez une idée de cadeau à rapporter de votre voyage, achetez de préférence des produits artisanaux : vous pourrez repartir avec des objets uniques et authentiques, et vous ferez directement bénéficier les populations de l’argent du tourisme.

 

Penser local et zéro déchet, tout en privilégiant les moyens de transport les moins polluants : c’est le BA-ba pour voyager de façon responsable en Europe. Àvec à la clé, une expérience plus intense, plus instructive et beaucoup plus savoureuse... Bon voyage en Europe !

 

Articles Récents